05/07/2016

Le chemin du facteur

SAM_3604.JPG

30/05/2016

Chemin du sang

37.jpg

Il y a de grandes flaques de sang sur le monde
où s'en va-t-il tout ce sang répandu
Est-ce la terre qui le boit et qui se saoule
drôle de saoulographie alors
si sage... si monotone...
Non la terre ne se saoule pas
la terre ne tourne pas de travers
elle pousse régulièrement sa petite voiture ses quatre saisons
la pluie... la neige...
le grêle... le beau temps...
jamais elle n'est ivre
c'est à peine si elle se permet de temps en temps
un malheureux petit volcan
Elle tourne la terre
elle tourne avec ses arbres... ses jardins... ses maisons...
elle tourne avec ses grandes flaques de sang
et toutes les choses vivantes tournent avec elle et saignent...
Elle elle s'en fout
la terre
elle tourne et toutes les choses vivantes se mettent à hurler
elle s'en fout
elle tourne
elle n'arrête pas de tourner
et le sang n'arrête pas de couler...
Où s'en va-t-il tout ce sang répandu
le sang des meurtres... le sang des guerres...
le sang de la misère...
et le sang des hommes torturés dans les prisons...
le sang des enfants torturés tranquillement par leur papa et leur maman...
et le sang des hommes qui saignent de la tête
dans les cabanons...
et le sang du couvreur
quand le couvreur glisse et tombe du toit
Et le sang qui arrive et qui coule à grands flots
avec le nouveau-né... avec l'enfant nouveau...
la mère qui crie... l'enfant pleure...
le sang coule... la terre tourne
la terre n'arrête pas de tourner
le sang n'arrête pas de couler
Où s'en va-t-il tout ce sang répandu
le sang des matraqués... des humiliés...
des suicidés... des fusillés... des condamnés...
et le sang de ceux qui meurent comme ça... par accident.
Dans la rue passe un vivant
avec tout son sang dedans
soudain le voilà mort
et tout son sang est dehors
et les autres vivants font disparaître le sang
ils emportent le corps
mais il est têtu le sang
et là où était le mort
beaucoup plus tard tout noir
un peu de sang s'étale encore...
sang coagulé
rouille de la vie rouille des corps
sang caillé comme le lait
comme le lait quand il tourne
quand il tourne comme la terre
comme la terre qui tourne
avec son lait... avec ses vaches...
avec ses vivants... avec ses morts...
la terre qui tourne avec ses arbres... ses vivants... ses maisons...
la terre qui tourne avec les mariages...
les enterrements...
les coquillages...
les régiments...
la terre qui tourne et qui tourne et qui tourne
avec ses grands ruisseaux de sang.

(Jacques Prévert, Paroles, 1946)

29/05/2016

Chemin du bonheur

chemin-du-bonheur2.jpg

 

Si tu veux comprendre le mot bonheur,
il faut l'entendre comme récompense et non comme un but.
Antoine de Saint-Exupéry

 

 

29/02/2016

Rue deshouilleurs

SAM_3061.JPG

Houilleur : Ouvrier qui travaille dans une mine de houille.
C'est tout simplement un mineur de fond.

L'appellation courante de charbon désigne généralement la houille.

D’une grande famille tu étais l’aîné, et à quatorze ans, il a fallu y aller
Dans ces galeries, prêtes à s’écrouler, par manque de temps pour les consolider
A quarante ans tes poumons étaient brûlés, la silicose avait fait son effet

Le soleil ne s’était pas encore levé, que déjà dans les puits tu redescendais
Plongeant dans le cœur de l’obscurité avec ton seul casque pour t’éclairer
Sur la roche glacée il te fallait ramper, le corps lacéré, sans mot dire, tu piochais

Quand du fond de la mine surgissait la rumeur, que le feu du grisou avait encore frappé
Accouraient les femmes, le visage en pleurs, priant que leur mari en ressortent épargnés
Pourtant si le charbon t’a brisé le cœur, dans les rudes hivers sa chaleur t’a sauvé

Pat Rieux-Boyer

 

 

02/02/2016

Le chemin des amoureux

le-chemin-des-amoureux-f7762e95-4dd3-49ae-96f7-06ac76542362.jpg

Souviens-toi, c'était un jeudi
Souviens-toi, on avait suivi
Le chemin des amoureux
C'était il était une fois nous deux
Souviens-toi, c'était le grand jour
Le grand pas vers le grand amour