08/07/2016

Richelle village convivial

Richelle est une section de la commune belge de Visé située en Région wallonne dans la province de Liège. 

Richelle est posté en haut d'une falaise surplombant la Meuse de plusieurs dizaines de mètres. Le village a une altitude approximative de 120 mètres, mais seule une toute petite partie du territoire du village court jusqu'à la Meuse, à ce moment à 60 mètres au dessus de la mer. Ce lieu bucolique est caractérisé par près de 500 habitations regroupées principalement autour de la place du village.

800px-Rue_de_la_Cour_de_Justice.jpg

Au moyen-âge, Richelle est sous autorité ecclésiastique. Jusqu’en 779, elle appartient à la forteresse de Chèvremont. A ce moment, Otton la cède au chapitre (= assemblée tenue par des religieux) d’Aix-la-Chapelle. Ce chapitre y exerce des droits seigneuriaux et possède des propriétés (dont la cour d’Aix). La seigneurie est petite (à peine cent habitants), mais possède une cour de Justice, car la fragmentation de l’autorité fait que chaque recoins du territoire disposent de lois et de coutumes différentes.

En 1239, le duc de Brabant Henri II conquiert le comté de Dalhem et y exerce son autorité.  Les principautés de Dalhem, Fauquemont, Rolduc et Limbourg sont regroupées et constituent alors la province du Limbourg, enclavée dans des terres étrangères.

En 1661, le pays de Dalhem est partagé entre le roi d'Espagne et les Etats Généraux des Provinces-Unies (Hollande). Richelle devient espagnol. Par après l'Espagne, affaiblie est attaquée par les Français. Pendant un siècle, les armées étrangères se battent sur notre sol. Beaucoup de Richellois meurent de faim et de blessures infligées par les conquérants.

En 1704, Richelle est envahi par les armées autrichienne, anglaise et hollandaise qui font la guerre à la France et à l'Espagne.

En 1713, lors de la fin de la guerre de succession espagnole, le pays de Dalhem et Richelle deviennent autrichiens.

En 1740,la mort de l'empereur autrichien Charles IV déclenche la guerre de succession d'Autriche qui durera sept ans.

En 1746, le général Mercy couvrant la retraite de l'armée autrichienne contre les Français s'établit entre Richelle et Visé. Les soldats occupent tout le village et les moissons servent pour la nourriture des chevaux.

Un an après en 1747, le village est envahi et occupé par les hongrois pour attaquer le château d’Argenteau.

En 1795, c'est l'occupation française et l'incorporation du pays de Dalhem au département de l'Ourthe ainsi que de profondes réformes judiciaires, administratives et religieuses.

1800. Année importante pour Richelle. La commune est propriétaire d'une enclave située sur le territoire d'Argenteau.Le cimetière et l'église sont isolés du reste de la commune.

Les deux communes se mettent d'accord et il faudra attendre 1827 pour que cet échange se concrétise. Les habitants de Richelle pourront aller à la messe sans passer sur le territoire d'Argenteau.

En 1914, la Grande Guerre sera particulièrement tragique à Richelle. Des soldats allemands, cachés en divers endroits du village, capturèrent cinq villageois. Alors qu’aucun coup de feu n’avait été tiré, ils les  traitèrent de francs-tireurs et les emmenèrent. Le bourgmestre se rendit au camp allemand pour réclamer leur libération, mais fut sommé de réquisitionner une charrette afin de transférer les soldats blessés au château d’Argenteau, escorté par un officier et 25 hommes.  Quant aux cinq villageois, ils furent transférés à Aix-la-Chapelle, jugés sommairement et fusillés ! Dans le même temps, le curé et le bourgmestre sont arrêtés. En représailles de soldats tués à Visé par des francs-tireurs, leur exécution est programmée pour le lendemain. Heureusement, leur grâce est prononcée suite au faire valoir d’un officier, signalant les soins donnés par la population à des soldats allemands. Plusieurs habitants moururent cependant en héros durant la guerre.

2014-09-03_16.39.11s_0.jpg

 

La seconde guerre mondiale marqua Richelle de la même manière que la majorité des autres villages. Ainsi, la résistance y fut active, menée par le responsable Joseph Geurde. Comme anecdote, notons que le facteur en était, et interceptait les lettres de dénonciation, pour les adresser au commissaire de Visé, lui-même résistant. La libération eut lieu le 11 septembre 1945, les américains occupant les deux salles du villages, d’autres logeant chez l’habitant. Deux femmes et trois hommes eurent à rendre des comptes comme collaborateurs .

Après ce résumé d'histoire sur Richelle, une présentation de quelques bâtiments de ce village.

Et tout d'abord le château de Richelle. Ce bâtiment est situé au centre du village. Il n'a pas l'allure traditionnelle d'un château mais plutôt d'une grosse bâtisse. Des aménagements et incendies ont modifié la configuration du bâtiment.
Dans le jardin on peut y admirer un sequoia.
Un fronton a été rajouté à la bâtisse. Il est percé d'un oculus et de grandes fenêtres. 

Malgré mes recherches sur internet, je n'ai pu trouver que cette petite photo du château.

thmb_chateau.jpg

 

La cour de Justice située sur la place du village près de l'église.
Au 18 e siècle, c'est la famille d'Odémont qui l'occupe. Cette famille fournira un grand nombre de greffiers, échevins et mayeurs. Elle aurait été construite en 1745.
C'est là que se déroule la vie judiciaire du vieux Richelle jusqu'à la révolution française.

CJ_Richelle.jpg

 

La cour d'Aix est un ensemble de bâtiments qui forment un vaste carré au coeur du vieux village. Selon la tradition, elle aurait été jadis le siège de l'ancienne cour de justice du ban avant qu'elle ne soit transférée dans la demeure de Jean Mathias Dodémont. Elle conserve encore aujourd'hui au rez de chaussée les vestiges d'un ancien autel portant le monogramme marial.
Sur le fronton du porche d'entrée, le millésime 1671 est gravé dans la pierre. Une pierre plus ancienne dans un des murs latéraux indique 1575. Et la grange majeure possède un remarquable portique en brique de 1717. C'est maintenant un complexe de chambres d'hôtes.

https://www.chambres-hotes.fr/chambres-hotes_bb-cour-d-ai...

2014-09-03_16.47.33s.jpg

 

Je terminerai ce post avec l église est dotée d'une massive tour carrée couronnée d'une flèche à huit pans. Cette flèche ne date que de 1942 car l'ancienne a été abimée pendant la guerre. Les travaux de l'église en réparation ont été commandés par le père de l'ancien évêque Van Zuylen pour occuper les Richellois et leur éviter le travail obligatoire en Allemagne.

Trois cloches rythment les journées, annoncent les fêtes, les joies et les peines. Elles pèsent 750, 430 et 378 kgs. Elles ont été volées par les Allemands et remplacées par les Dommages de Guerre en 1955.

2014-09-03_16.38.33s.jpg

Richelle_mon_cim_10.JPG

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.