31/05/2016

La citadelle de Dinant

Dinant-1--et-la-Meuse.jpg

En 1818, le gouvernement des Pays-Bas fit construire les bâtiments de la citadelle qui existent encore de nos jours. Les travaux furent terminés en 1820 ainsi que l’atteste une inscription gravée au-dessus de la porte d’entrée.

SAM_3235.JPG

En 1830, quelques patriotes réso1us s’emparèrent du fort et mirent la garnison hollandaise en déroute. En 1853, il fut déclassé et abrita, pendant quelques années, une compagnie disciplinaire.

SAM_3239.JPG

Penchée sur le calme paysage de la Meuse dinantaise, la citadelle pouvait croire que sa carrière militaire avait pris fin ..

SAM_3212.JPG

Hélas ! Deux fois au cours de ce siècle, en 1914 puis en 1944, elle devint le centre de combats acharnés.  Le 8 août 1914, les Français occupèrent les bâtiments du fort ; le 15 août, une lutte terrible qui dura de cinq heures du matin à midi, se déroula entre deux compagnies du 33e régiment d’infanterie• française et les éléments d’une division de chasseurs saxons. Les Français, écrasés par le nombre, durent battre en retraite dans les galeries , où de sanglants corps à• corps à la baïonnette se poursuivirent pendant plusieurs heures. Un épisode de ce fait d’armes a été reconstitué au moyen de mannequins à l’endroit même où une poignée de soldats français résistèrent jusqu’à la mort.

SAM_3276.JPG

Les corps des victimes furent brûlés à l’entrée de la citadelle et les cendres déposées dans une urne. Celle-ci fut enfermée, par la suite, dans un petit monument que l’on aperçoit, enfoui sous les jeunes frondaisons, dès que l’on a franchi la barbacane.

De 1940 à 1944, la citadelle servit aux Allemands de dépôt de munitions. Au moment du passage d’importants convois militaires sur le pont de la Meuse, la « Flak » s’y installait. Lors de la libération de la Belgique, la citadelle était occupée par une compagnie d’infanterie de marine et par des S.S

Le lundi 4 septembre, les Américains, arrivant par la route de Philippeville, installèrent quelques chars sur les plateaux de la rive droite et lancèrent des obus sur la citadelle, Le lendemain ils faisaient intervenir leur artillerie lourde (155 long). Le bombardement de la citadelle, qui causa cent soixante-six brèches différentes dans l’ouvrage, continua jusqu’au mercredi 6 , dans la soirée. Le 7 septembre à l’aube, les premières troupes américaines franchissaient la Meuse et occupaient la citadelle sur laquelle fut hissé, à 7 heures du matin, le drapeau national.

Restaurée en un temps record, la citadelle, avec ses coins d’ombre, ses murailles qui semblent sortir du rocher, ses meurtrières qui emprisonnent une portion congrue mais lumineuse du splendide paysage de la val1ée, avec son point de vue d’où l’on découvre l’un des plus beaux panoramas du pays, avec ses dioramas qui évoquent l’histoire de la ville, est devenue le grand centre de ralliement des touristes.

Par une claire journée de printemps, la découverte de la citadelle" dont de nombreux aspects sont encore inconnus, mystérieux, offre d’agréables sensations. Les marronniers pleurent leurs dernières fleurs. De lourds chalands tirés par de minuscules remorqueurs, remontent lentement le fleuve. Là-haut, parmi les vieux arbres, la citadelle aux pierres patinées vous attend. Vous y verrez inscrits dans le rocher neuf siècles d’histoire. Et quelle histoire !

D’après un article de Roger Crouquet.in Le Soir Illustré du 29 mai 1947

 

Voici quelques photos prises lors de ma visite.

Sam_3229.jpg

SAM_3245.JPG

Sam_3246.jpg

SAM_3231.JPG

citadelle

citadelle

 

citadelle

citadelle

citadelle

Ouverture
Toute l'année, tous les jours • 
Fermé le vendredi entre le 01/10 et le 31/03 sauf pendant les congés scolaires •
en saison : 10h - 18h;
hors saison : 10h - 16h30
Prix
Avec téléphérique:
adultes / 60+ 8,50 € - enfants (4-12) 6 €
Visite guidée
FR / NL - Sur demande en EN et DE
Durée visite 1 heure
 
Clic ici
 
Bonne visite
 
 

Les commentaires sont fermés.